Jean-Baptiste Bogé (4ème épisode) le parcours de combattant du généalogiste

Publié le

Par où commencer ?

Un coup d'oeil sur le site des archives de la Défense m'informe que le délai de communication d'un document est de 3 semaines.

Commençons donc par là.

Première question à l'accueil :

"êtes-vous sûre que le document que vous cherchez est ici ?"

-" oui, je connais la côte du document."

-"Avez-vous une carte de lecteur ?"

Une fois la carte avec photo établie, je dépose mes affaires dans un casier, j'y prends le sac en plastique transparent et y place papier et crayon. Je me dirige ensuite vers la salle des catalogues au premier étage.

J'informe le préposé en uniforme que je connais la côte du document. Il m'envoie alors en salle de lecture. Je complète une fiche de demande de document que je tends à une dame à lunettes qui me déclare :" 63 166, c'est impossible, il manque une lettre, il faut chercher dans les catalogues."

Je retourne donc dans la salle des catalogues et je erre parmi des centaines de registres verts, gris et noirs dont les titres ne concernent pas ce que je cherche. Je suis attirée par 5 classeurs rouges (c'est un signe) sur lesquels sont écrits :

- insurrection de 1850 (2 classeurs)

- inculpés de la Commune 1871 (2 classeurs)

- Tribunal militaire

N'étant pas (encore) concernés par les premiers je prends le dernier et y trouve : "Insurrection de 1848" suivi d'une liste de côtes commençant par 6J : nous y sommes. J'en déduis que mon 63 est donc le 6J.

Je retourne en salle de lecture remplir une nouvelle fiche :

-"Voyons si le document est disponible...oui, il sera à votre disposition le 15 juin." Nous sommes le 16 mai !

En attendant ce jour, je décide de découvrir ce qu'est devenue la rue d'Alger de l'ancien village de La Chapelle.

à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marion 28/07/2015 21:03

ah ah faut pas être pressée