Jean-Baptiste Bogé (8ème épisode)

Publié le

Avant de quitter le Service Historique de la Défense, je retourne feuilleter les catalogues.

Dans celui concernant l'insurrection, je relève quelques renseignements à comparer avec ce que j'ai déjà glané à droite et à gauche :

Le 26 juin 1848

4000 insurgés sont décédés

1600 soldats ou gardes sont décédés

1500 insurgés sont raflés et abattus sans jugement

11000 insurgés sont arrêtés et entassés dans des prisons de fortune

.Les chefs de l'insurrection seront déférés devant les conseils de guerre. La peine prononcée à leur encontre sera celle de la déportation commuée en 15 ans de transportation en Guyane.

S'ils ont fait preuve de repentir, la peine sera commuée en internement en Algérie ou en résidence surveillée de haute police en France.

Les autres insurgés seront faits prisonniers et transportés, avec femme et enfants, s'ils le souhaitent, en Algérie.

Sur 10722 prévenus maintenus en arrestation, 6374 seront relâchés et 4348 seront transportés sans jugement en Algérie.

J'ai aussi trouvé la côte des documents recherchés sur la détention et la demande de grâce.

Compte tenu du délai de communication, ce sera pour le mois de septembre.

Commenter cet article