Gaspard Jard, citoyen d'Avignon (1 / 3)

Publié le

Gaspard Jard est né le 6 janvier 1791 à Avignon, rue des 3 faucons.

Son père, Claude, serviteur à gages , a 34 ans.

Sa mère, Magdeleine Charpoux est revendeuse ; elle a aussi 34 ans.

Ils sont originaires de Bédarrides dans le Vaucluse.

Gaspard est baptisé le 7 janvier à l'église Saint Didier d'Avignon.

Le parrain est Claude Jard, frère du père et la marraine Marie Anne Charpoux, soeur de la mère.

Gaspard aura un frère et huit soeurs dont deux seulement survivront.

Il devient buandier, c'est-à-dire blanchisseur puis taffetassier. Il sait lire et écrire.

En 1811, année de sa conscription, le tirage au sort lui attribue un mauvais numéro qui l'envoie rejoindre l'armée napoléonienne pour 5 ans.

En France, le service militaire, successeur des milices, est institué par la loi Jourdan en 1798.

Cette loi établit le service militaire obligatoire pour tous les Français célibataires de 20 à 25 ans.

Les administrations des communes et des cantons doivent dresser des tableaux sur lesquels seront inscrits tous les Français de leur arrondissement qui ont 20 ans.

Le futur soldat ne doit pas avoir une taille inférieure à 1m 54 pour "être capable de soutenir les fatigues de la guerre".

Louis XVIII abolira la loi Jourdan pour la remplacer par la loi Gouvion Saint Cyr en 1818.

La loi du 29 décembre 1804 institue donc le tirage au sort. 35 % des conscrits seront effectivement appelés.

Les familles les plus riches pouvaient payer un remplaçant. Ceci se faisait devant notaire.

Les réformés étaient nombreux. On se basait sur des critères physiques : taille, constitution, malformations, mauvaise vue ou mauvaise dentition....

Les hommes mariés ou veufs avec enfants, étant soutien de famille, étaient exemptés.

Chaque conscrit tirait un bulletin d' une urne.

Gaspard tire le n° 115. Bon pour l'armée active !

Il sera incorporé au 65ème régiment d'Infanterie de ligne, le 9 septembre 1811.

Sur le registre matricule il est décrit ainsi :

1m57, visage ovale, front étroit, yeux bleus, nez bien fait, bouche petite, menton pointu, cheveux et sourcils châtains.

Le voilà donc parti à Bayonne rejoindre son régiment....

à suivre

la rue des 3 faucons à Avignon
la rue des 3 faucons à Avignon

la rue des 3 faucons à Avignon

Commenter cet article