Des Landes aux Ardennes (2)

Publié le

Laure Amanda Fleury est la fille de Jean-Baptiste Fleury, bûcheron et de Bazéline Cosset. Elle a eu la chance de faire quelques études car elle est titulaire du Brevet Elémentaire.

François-Edouard est passé dans la réserve de l’armée active le 24 septembre 1890 ; aussi, ils se marient le 27 septembre à Boult-aux-Bois et partent s’installer à Saint-Paul-lès-Dax.

En juillet 1891 naît leur premier enfant Anne Marie Thérèse (ma grand-mère).

D’après les écrits de mon père, François-Edouard affectionnait le costume landais, large pantalon, ceinture de flanelle, espadrilles et béret. Il était aussi grand buveur de vin et de rhum et allait à la chasse à la bécasse.

En 1892, François-Edouard devient secrétaire du Commissaire de Police de Dax.

La cohabitation avec la famille devient difficile et le jeune couple repart pour Boult-aux-Bois où naitra, en 1893, leur fils Louis Fernand.

 

En 1905, le père, Joseph Labau, décède. Laure constate que son mari est peu enclin à reprendre la gestion des métairies de ses parents, comme il est incapable de maitriser ses dépenses : elle demande la séparation de biens en 1907 et devient institutrice publique à Reims.

 

Pendant la première guerre mondiale, la ville de Reims est évacuée. Le couple et leur fille Thérèse, alors enceinte, partent pour le Sud-Ouest où ils logeront chez la sœur de François-Edouard, Anna, au château de la Tour de Fargues à Fargues St-Hilaire.

 

François-Edouard devient garde municipal auxiliaire à Dax jusqu’à la fin de la guerre. Puis retour à Reims où il est pour quelques temps maître d’armes dans la salle qu'il a crée. Il collaborera également au journal « L’éclaireur de l’Est ».

 

Laure est institutrice à l’école maternelle de la rue du Mont d’Arène où elle a une classe de 100 élèves !

François-Edouard retourne finalement s’installer à Boult-aux-Bois : il passe pour un original et un excentrique aux yeux de la population. Il est très remonté contre l’église après avoir découvert que sa tante avait légué toute sa fortune, par testament, à une institution religieuse. Le curé du village évitait de passer devant sa maison !

Il s’éteindra en 1936.

 

A sa retraite, Laure reviendra vivre à Boult-aux-Bois, avec son fils resté célibataire, jusqu’à sa mort en 1959 à 90 ans.

 

A suivre….

 

 

 

 

 

 

Des Landes aux Ardennes (2)
Des Landes aux Ardennes (2)
Des Landes aux Ardennes (2)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article