Des Templiers à la Révolution (3)

Publié le

Un jour, allant à Paris visiter la Conciergerie, qui fut la prison de la Reine Marie-Antoinette, je découvris, sur une plaque de marbre le nom des personnes guillotinées à la Révolution et quelle ne fut pas ma surprise d’y lire le nom d’Antoine Jolly de Brézillon !

Aussitôt rentrée, je cherchais, dans l’arbre généalogique, si j’avais inscrit ce personnage. Pas d’Antoine. Je me rappelais avoir photographié aux archives de Charleville, un arbre généalogique Jolly de Brézillon, ancien et assez mal écrit, que je n’avais pas encore exploité. Et sur cet arbre, je lus le nom d’Antoine, fils de François Eustache et donc neveu de l’ancêtre de Laure. Il était noté : guillotiné en 1794. Pourtant je ne trouvais pas sa naissance dans l’état civil de Boult-aux-Bois. Il fallait que j’en sache davantage.

Je me mis en quête de la date du procès, si procès il y avait eu, la date et le lieu de l’exécution et le lieu d’inhumation.

Pendant "la Terreur", la guillotine a fonctionné sur cinq sites :

  • La place de Grève (actuelle place de l’Hôtel de Ville),
  • La place de la Révolution (actuelle place de la Concorde)
  • La place du Carrousel
  • La place du Trône renversé (actuelle place de la Nation ou plutôt la place de l’île de la Réunion voisine)

Les inhumations se sont faites dans quatre cimetières :

  • Les Errancis, terrain vague s’étendant de la rue du Rocher à la Folie de Chartres (actuel Parc Monceau). Lors du prolongement de la rue de Miromesnil et du percement du boulevard Malesherbes, ce cimetière fut fermé et les ossements transportés aux catacombes. Y furent jetés, dans la fosse commune, parmi 1139 personnes, Danton, Camille et Lucile Desmoulins, Fabre d’Eglantine, Lavoisier, Saint-Just, Fouquier-Tinville, Madame Elisabeth sœur de Louis XVI, Robespierre….
  • Le cimetière Sainte-Marguerite : situé entre Paris et le village de Charonne attenant à l’église du même nom, 36 rue Saint-Bernard. On y a exhumé les ossements de 300 guillotinés.
  • Le cimetière de la Madeleine : actuel square Louis XVI, 48 rue d’Anjou dans le 8ème arrondissement. Parmi 1343 personnes, Louis XVI, Marie-Antoinette, la Comtesse du Barry, Charlotte Corday, Olympe de Gouges, Hébert, Philippe d’Orléans dit Philippe Egalité….Y étaient déjà les 103 personnes écrasées ou étouffées lors du feu d’artifice tiré le 30 mai 1770 à l’occasion du mariage du Dauphin Louis et de Marie-Antoinette.
  • Le cimetière Picpus, ancien couvent des Chanoinesses de Saint-Augustin, 34 rue Picpus, dans le 12ème arrondissement, où les cadavres de 1306 personnes ont été jetés la nuit en cachette dans deux fosses communes au fond du jardin.

Où chercher ?

A suivre…….

Des Templiers à la Révolution (3)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article