Mystérieux Eugène...

Publié le

Eugène GRIMON est né en Lorraine, à Saint-Mihiel le 18 juillet 1836, rue des Tanneurs, chez ses parents Jean Nicolas, cordonnier et Marguerite BONNEJOYE, bordeuse de souliers.

Cette année là, Adolphe Thiers est nommé Premier Ministre, on inaugure l'Arc de Triomphe de l'Etoile et on érige l'obélisque, place de la Concorde.

C'est aussi l'année de la naissance de Henri Fantin-Latour et de Joseph Ferdinand Cheval, plus connu sous le nom de Facteur Cheval. Cette année-là décèdent Rouget de Lisle et Charles X en exil.

La famille Grimon quitte la Lorraine vers 1840 pour venir s'installer à Paris au 18 de la rue Princesse, près de marché Saint-Germain dans le 6è arrondissement. Il y a 3 enfants, Eugène, Marie Catherine et Marguerite qui naitra à Paris en 1847.

En 1861, on retrouve Eugène au 79 de la rue de Cléry. Il est cordonnier. Il chante aussi le soir dans les nombreux café-concerts qui fleurissent dans la capitale.

A cette époque, il se marie avec Héloïse Florentine Hérault qui est fleuriste. Le jeune couple vit chez les parents d'Héloïse, cordonniers également, 33 rue Joubert dans le 9è.

Mais Héloïse décède le 11 novembre 1864 à 26 ans. Eugène part s'installer au 6 rue La Fontenelle, actuellement rue du Chevalier de la Barre, au pied de la butte Montmartre.

En 1900, il habite Meulan en Seine et Oise , 5 rue de Gamache où il est remarié à Jeanne Barbier. Il n'est plus cordonnier mais mareyeur. Une photo les montre tous les deux devant leurs charrettes, habitant cette fois en Seine et Marne à Lagny.

Eugène passe à travers tous les recensements de la population ce qui explique l'imprécision des dates. Les adresses sont mentionnés dans divers actes de mariage dont il est le témoin.

En 1917, retraités,Jeanne et Eugène s'installent à Villeneuve Saint-Georges, 7 place de Solférino où Eugène meurt le 22 décembre 1921.

En recherchant son acte de décès à la mairie de Villeneuve Saint-Georges, j'ai découvert qu'il s'appelait en réalité Jean-Baptiste.

Mystérieux Eugène...
Mystérieux Eugène...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article