Une lignée d'avocats champenois : les CHOPPIN

Publié le

Démarrons cette nouvelle saga avec Claude Choppin.

13 générations nous séparent ! Il est né vers 1595, probablement dans le petit village d’Eclaron, dans la Haute-Marne, au milieu du bocage champenois, proche de la forêt et du lac du Der. Il est avocat en Parlement lorsqu’il se marie avec Suzanne Guyot.

Au Parlement de Paris, qui englobe une large région dont la Champagne, on distingue les avocats au Parlement qui font réellement carrière et les avocats en Parlement qui portent ce titre de manière honorifique. Ces deux types d’avocats font les mêmes études, à savoir huit années dans un collège et trois années en faculté de droit où ils obtiennent leur licence.

Une partie de ces avocats, souvent provinciaux, exercent une autre profession en lien avec leur formation. Claude Choppin est procureur fiscal. Il représente le Ministère Public et il peut engager des poursuites.

En province, le pouvoir royal est délégué au Seigneur. Celui-ci nomme un prévôt (juge), un procureur et un greffier. La justice seigneuriale arbitre les conflits entre paysans et entre paysans et seigneur.

Claude et Suzanne auront au moins 5 enfants :

Christophe né en 1612, qui sera avocat, juge ordinaire et prévôt d’Eclaron, Jean-Baptiste, qui sera religieux, prieur, Catherine, Didier, qui sera curé de Bienville puis chanoine et Claude, dit le jeune, né en 1620 qui sera avocat en Parlement et lieutenant de la Gruerie d’Eclaron. La gruerie représente l’administration seigneuriale des forêts.

Suzanne décède et Claude se remarie avec Marie Dynoire, fille d’un avocat en Parlement.

Ils auront 6 enfants :

Samson né en 1626, Elisabeth, née en 1628, Madeleine née en 1630, Henry né en 1632 qui sera prêtre, Marie née en 1635 et Hélène née en 1637.

Claude mourra en 1675 à l’âge d’environ 80 ans.

Mais revenons à Claude le jeune, mon ancêtre.

Il se marie en 1638 avec Françoise Dynoire qui meurt en 1640 probablement en couches.

Il se remarie avec Suzanne Huet dont il aura au moins 4 enfants : Claude, Didier, Marguerite et Joseph Samson.

Didier sera curé à Moeslains.

Claude se marie avec Marie Deschiens en 1670 et sera cité comme avocat à Rennes puis à Saint-Brieuc. Il se remarie avec Louise de Felins, fille de Philippe, maréchal des camps et armées du roi.

Il s’installe à Paris, anobli écuyer, il acquiert la charge de « Conseiller secrétaire du Roy, Maison, Couronne de France et de ses Finances » ainsi que les seigneuries de Rueil et de Seraincourt en région parisienne.

Joseph Samson naît en 1647 à Eclaron.

A son mariage, en 1674, avec Marie Macheré, il est avocat en Parlement et Prévôt d’Eclaron. On le trouvera noble homme, Seigneur de Lentilles

Ils ont au moins 2 enfants : François Alexis né en 1671 et Marie née en 1675 et décédée à 3 mois.

Après le décès de son épouse, Joseph Samson, se remarie avec Jeanne James, Dame de Blantin en 1684 à Etables sur Mer (Côtes-d’Armor) dans la chapelle de la Ville Marquer. Ils auront 3 enfants.

Joseph Samson mourra en 1710 à Lentilles. Il est inhumé dans l’église.

En 1684, sous le règne de Louis XIV, François Alexis a 13 ans. Il est cité dans l’ouvrage « L’Etat de la France » au chapitre « Des plaisirs du Roy, Grande Vènerie », comme valet de limiers. En fait, il fait partie des 18 valets du chenil des chasses de Champagne. Depuis 1679, la charge de Grand Veneur revient à François, Duc de La Rochefoucault, Prince de Marcillac, Pair et Grand Veneur de France, grand-maître de la Garde-robe du Roi. « Il a prêté serment de fidélité entre les mains du Roi ». Ses gages ordinaires sont de 1200 livres ; pour son état et ses appointements il touche 10000 livres ; pour la nourriture et les dépenses des chiens 6387 livres 10 sols. Le roi lui donne encore plusieurs autres sommes. François Alexis, lui, touche 150 livres.

Il revient vivre à Arrembécourt, dans l'Aube, où on le trouve laboureur lors de son mariage en 1702 avec Marguerite Gillet, décédée en 1703.

Son demi-frère Samson Choppin de Lentilles né en 1698, sera garde du corps du roi.

Après la mort de son père, Alexis devient Seigneur de Lentilles et procureur fiscal à Arrembécourt.

Il se remarie en 1711 avec Anne Contant.

Ils auront 4 enfants dont Charles né en 1716.

A son mariage, en 1740 à Joncreuil avec Marie Thérèse Royer, Charles est laboureur à la ferme de Pernolle à Joncreuil.

Le nom de Choppin ne restera pas dans ma lignée car la fille de Charles, Marie-Anne épousera en 1813 un Boitel, dont la fille épousera en 1837 un Lorphelin dont la fille épousera en 1862 un Charton dont la fille épousera en 1887 un Peltier (mon arrière grand-père).

Le fin mot de l’histoire c’est que mon père, quelques décennies plus tard, ignorant jusqu’à l’existence de cette illustre famille Choppin, deviendra à son tour…avocat.

l'ancienne gruerie d'Eclaron

l'ancienne gruerie d'Eclaron

Commenter cet article